Culture

Section Matsuri : Bunka no Hi et Daimyô Gyôretsu

By Keitsuya
Nov 06, 2017 02:12

Bienvenue dans la Section Matsuri! Le coin où on vous cause festivals et autres manifestations, parce qu’au Japon, y en a à foison ! Elle est pas belle ma rime ? Si si, c’est une rime.

Un peu d’histoire…

Tout commence le 3 Novembre 1852. Le peuple japonais accueille la venue au monde de Meiji Tenno (signifiant littéralement «gouvernement éclairé »), né sous le nom de Mutsuhito, qui deviendra en 1867 le 122ème empereur du Japon, jusqu’à sa mort en 1912. La période de son règne restera dans les mémoires sous le nom de l’ère Meiji.

C’est l’ère des bouleversements et des changements radicaux. Considérée comme notre siècle des Lumières, l’ère Meiji laisse entrevoir de nouveaux horizons au peuple japonais avec notamment l’ouverture sur l’occident. C’est donc la naissance du Japon moderne, que nous devons à cet empereur qui, en quelques années abolira le système féodal pour créer une administration centralisée, une nouvelle monnaie (le yen), rendra le service militaire obligatoire, et créera université et école d’arts.

… Et de culture !

Il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale, pour que la date d’anniversaire de l’empereur Meiji devienne un jour férié national. En effet, en 1948, le 3 novembre devient officiellement le Jour de la Culture (Bunka no Hi). A cette occasion et chaque année, les musées ouvrent leurs portes aux visiteurs gratuitement. C’est un peu l’équivalent de nos journées du patrimoine : Festivals, manifestations, championnats ou « remises de prix » au palais impérial par l’empereur en personne sont autant de réjouissances auxquelles japonais comme étrangers peuvent profiter ce jour-là !

Centre culturel de la bicyclette à Meguro, un musée pour les bycicle lovers!
© Go Tokyo

La plus célèbre de ces festivités se situe à Hakone, entre le mont Fuji et la péninsule d’Izu. Organisé depuis 1935, le Daimyô Gyôretsu reprend les processions de l’époque Edo (1603-1867), lorsque les seigneurs féodaux prenaient place dans des palanquins portés par leurs serviteurs et escortés par leurs suites. Le Hakone Daimyô Gyôretsu dure environ quatre heures, et part à 10h du temple Sounji pour arriver à l'hôtel Yumoto Fujiya. La procession est accompagnée de 170 hommes et femmes revêtant les habits d’époque et défilant dans les rues, de fanfares et de spectacles. L’une des particularités de ce festival est la baignade en fin de journée dans le onsen de Yumoto, une agréable façon de se détendre après les festivités.

 

Parade du Daimyô Gyôretsu
© Sumire no Team

Source : JNTO,Universalis,Go Tokyo

Mots clés : CULTURE