Japan Expo
Review

Imouto sae ireba ii : La dure réalité des romanciers sur un fond de Siscon

By Keitsuya
Feb 21, 2018 01:08

Automne 2017. SILVER LINK (Two car, Strike the Blood, ChäoS;Child) adapte en anime le roman d’Hirasaka Yomi (Boku wa Tomodachi ga Sukunai), illustré par Kantoku (One Room, Märchen Mädchen), et sorti au Japon deux ans plus tôt. Alors que sur l’Archipel aux multiples fantasmes, l’histoire continue, la série animée s’est conclue en 12 épisodes.

Dur dur d’être écrivain!

Imouto sae ireba ii laisse flotter autant de légèreté que de difficultés au quotidien. Nous suivons l’histoire d’Itsuki, un auteur de romans dont la particularité est son curieux penchant pour les petites soeurs.

Si les deux premières minutes de l’anime sont bizarres, très bizarres, du fait de ce drôle de fantasme, ne fuyez pas! Cette série se révèle très intéressante par la suite!

L’histoire est axée sur le quotidien des romanciers au Japon, ceux que nous connaissons comme étant auteurs des fameux “light novels”, ces lectures qui rencontrent un franc succès chez les adolescents nippons. Les personnages y prennent vie non seulement par les mots mais aussi par les illustrations que chaque volume contient.

Itsuki est donc l’un de ces auteurs. Déjà publié, il travaille sur un nouveau volume de sa saga. Un bon point pour l’anime qui ne nous fait pas suivre l’évolution d’un personnage qui rêve d’être publié, jusqu’à ce que publication soit faite! Nous découvrons au travers de notre personnage principal (qui s’avère être de plus en plus attachant au fil des épisodes) le monde de l’édition tel qu’il est perçu au Japon. Avec lui, les angoisses des délais, l’environnement professionnel, et les différents enjeux des adaptations en séries animées ou en manga.

Autre détail intéressant : le personnage de Miyako, amie d’Itsuki, qui ne fait pas partie de cet univers dédié à l’imagination et à l’écriture et qui offre un point de vue externe et plus profane.



Fantasmes chelous et jeux à tester !

Vous n’êtes pas de grands fans de light novels? Pas d’inquiétude! Imouto sae ireba ii, c’est avant tout un Slice of Life ponctué de bonnes punchlines, de relations ambiguës et de scènes plus loufoques les unes que les autres.

La plupart du temps, le hasard conduit les personnages à se réunir dans l’appartement qu’Itsuki occupe seul depuis l’université. C’est donc régulièrement qu’Haruto, son meilleur ami, lui aussi écrivain, Kani, jeune romancière de génie, et Miyako se retrouvent autour de sa table basse. Pour passer le temps, nos quatre amis jouent à des jeux de société. Une initiation aux jeux de rôles ludiques pour les plus novices d’entre nous!

Un chara-design agréable, une ambiance légère malgré quelques thèmes graves, des fantasmes incestueux, fétichistes sur les bords, du fanservice en voulez-vous en voilà, sur de subtiles notes de travestissement font la force de cet anime à qui on ne peut reprocher que la prévisibilité des relations entre certains personnages.

En bref, une oeuvre décalée à la sensibilité marquée.

Notation

OST ♥♥♡♡♡

Emotion ♥♥♡♡♡

Scénario ♥♥♥♡♡

Graphisme ♥♥♥♡♡

Personnages ♥♥♥♡♡

Synopsis :

Hashima Itsuki nourrit une véritable passion pour les relations unissant les petites soeurs à leurs grands frères. Ecrivain, son temps est partagé entre ses tentatives désespérées pour fuir son éditeur, et les rencontres avec ses amis, qui ne comprennent pas son intérêt débordant pour le siscon.

Genre : Comédie,Slice of life,Ecchi,Amour & Amitié,Crossdressing

Trailer

Mots clés : ANIME