Review

Final Fantasy Lost Stranger, ou comment redécouvrir FF

By Lassia
May 14, 2018 11:53
  • Le point technique

Final Fantasy Lost Stranger est un manga scénarisé par Minase Hazuki (ayant travaillé sur la série animée Fate/kaleid liner Prisma☆Illya) et dessiné par Itsuki Kameya. Le premier tome est sorti en 2017 au Japon, édité par Square Enix et prépublié dans le Shonen Gangan magazine. En France, nous avons pu découvrir la série aux éditions Mana Books le mois dernier, qui est d'ailleurs le premier manga de l'éditeur. Que ce soit au Japon ou en France, le manga ne compte qu'un seul volume à l'heure actuelle. 

Ce premier tome était au prix de 7.90€, contient 228 pages (soit une épaisseur de 2cm) et mesure 130 x 180 mm.  

  • La jaquette

Personnellement, j'ai adoré cette jaquette mate au titre bordeaux et brillant. Les quatre coins sont ornés de décorations végétales finement travaillée, et la palette de couleur chaudes concernant le décor derrière le héros contraste avec le blanc froid de l'arrière-plan. De plus, elle est exactement comme la couverture japonaise, ce qui, je trouve, est un très bon point. Concernant la couverture du manga en dessous, elle reprend sobrement le même motif mais en noir et blanc. Un peu dommage (j'adore voir les petits bonus des auteurs sur les couvertures). 


Couverture japonaise

Couverture française

Quatrième de couverture française
  • Contenu

A noter que je suis loin d'avoir joué à tous les FF (oui, huez moi) donc je n'ai pas forcément saisi toutes les références présentes. Mais au moins, je peux affirmer que même les néophytes pourront apprécier et comprendre l'histoire. 

Le manga débute donc sur 3 pages couleurs en papier glacé, nous offrant d'entrée de jeu de magnifiques planches. 

Quant à l'histoire, je dirais qu'elle est assez classique pour le début. Cependant, on se laisse guider, (re)découvrant un tout nouvel univers Final Fantasy à travers les yeux du protagoniste. Les personnages sont attachants, chacun ayant leur personnalité propre et surtout, leur utilité. Je trouve l'humour et l'action assez bien dosé également.  

Certaines caractéristiques du jeu sont reprises, comme les fenêtres d'informations sur les objets mais aussi sur le décor. D'ailleurs, on découvre des compétences propres à Shogo, le protagoniste, comme la possibilité de crafter des objets. 

Enfin, je trouve qu'on ressent bien l'oppression d'un tel monde. On pourrait s'imaginer que débarquer dans le monde de son jeu vidéo préféré, entre un Mog et un Chocobo est un rêve total. Sauf que la désillusion est plutôt forte. La mort peut être au rendez-vous à n'importe quel moment, car n'oublions pas que Final Fantasy est rempli d'ennemis et que pour quelqu'un venant du monde "réel", qui ne sait pas se battre donc, la peur peut être constante. 

Voici la planche coup de cœur du tome :

 

En somme, ce premier tome introduit parfaitement les personnages, dans un décor riche et finement travaillé. On s'attache facilement aux personnages et l'histoire peut vraiment surprendre vu la tournure des évènements. J'ai hâte de voir la suite. L'un des plus gros points positifs serait, selon moi, que Shogo n'est pas surpuissant. On peut vraiment s'y identifier facilement, ayant ses peurs, ses regrets et ses motivations. Il passe de rêveur à réaliste, décidé à devenir plus fort pour survivre dans ce nouveau monde aussi beau que cruel et à atteindre ses objectifs. La seule chose que je pourrais reprocher, c'est l'absence totale d'explication sur le pourquoi du comment Shogo se retrouve embarquer dans cet univers. Je crains un peu que ce point ne soit jamais exploité (comme dans Re:Zero par exemple), mais c'est bien la seule chose que j'ai trouvé à lui reprocher. 

Rendez-vous le 5 Juillet pour la sortie du tome 2 ! 

Synopsis :

Employés chez Square Enix, Shogo et sa sœur Yuko n’ont qu’un rêve : pouvoir un jour travailler sur un opus de la série Final Fantasy. Mais ce projet va tourner court lorsqu’un camion les fauche tous les deux. Projetés dans un village peuplé de Mogs et de Chocobos, ils comprennent qu’ils sont désormais partie intégrante de leur univers favori… Étrangers perdus dans une contrée familière, Shogo et Yuko vont devoir réapprendre tout ce qu’ils pensaient connaître de l’univers de Final Fantasy et forger de nouvelles alliances afin de survivre à un monde bien plus dangereux qu’il n’en a l’air. Leur rêve va bientôt tourner au cauchemar…

Genre : Aventure,Fantastique

Source : Mana Books

Mots clés : MANGA,REVIEWS